Utilitaires pour l'ingénieur système OpenVMS

Thierry Uso, le 14 Avril 2008.

OpenVMS est doté à la base d’utilitaires très puissants tels que monitor ou analyze/system. Cependant, il existe d’autres utilitaires développés en dehors d’HP que l’ingénieur système OpenVMS peut utiliser en complément des utilitaires de base pour se faciliter la tâche. Le présent article se propose d’en décrire quelques-uns. Bien que non exhaustif et subjectif, le choix de ces utilitaires s’est néanmoins appuyé tant que faire se peut sur les trois critères suivants :

:: :: DFU (Disk & File Utility)

DFU a été développé par Jur van der Burg lorsqu’il était salarié de HP. Malgré l’intérêt et la qualité de DFU, la décision a été prise par HP de ne pas l’intégrer dans OpenVMS. Lorsque Jur van der Burg a quitté HP, celui-ci a continué à travailler sur DFU à titre personnel.

DFU permet de traiter un certain nombre de problèmes liés aux disques, répertoires et fichiers. Il offre des fonctionnalités non disponibles sous forme de commandes DCL. Il supporte les filesystems ODS2 et ODS5 ainsi que shadow set, stripe set, RAID set…

Parmi les fonctionnalités intéressantes, on trouve :

SMG est utilisé par défaut pour l’affichage mais il est possible de basculer en mode d’affichage classique à l’aide du nom logique DFU$NOMSG. Voici quelques exemples de commandes DFU :

$ dfu del /dir /tree KITS.DIR
$ dfu defrag FILE.TXT /dev=DKA100 /besttry
$ dfu undel DKA100:
$ report /stat DKA100:

La 1ère commande détruit l’arborescence (fichiers et répertoires) dont le répertoire KITS.DIR est la racine. La 2ème commande défragmente le fichier FILE.TXT du disque DKA100: en mode best-try-contiguous. La 3ème commande propose de récupérer les fichiers détruits du disque DKA100:. La 4ème commande affiche un rapport sur l’usage du disque DKA100: (espace libre, index de fragmentation…).

La version de DFU la plus récente est la 2.7-A pour Vax (OpenVMS 6.2 minimum) et la 3.2 pour AXP (OpenVMS 7.3-2 minimum) et I64 (OpenVMS 8.2 minimum). Le code source n’est pas disponible. Les kits PCSI et la documentation sont disponibles à digiater pour AXP et I64 et sur le CD Freeware V6 pour Vax.

:: :: MBU (MailBox Utility)

MBU a été développé par Ian Miller bien connu pour son activité sur le site Web de openvms.org.

MBU permet de traiter un certain nombre de problèmes liés au principal moyen de communication inter-processes sous OpenVMS que sont les mailboxes. Il offre des fonctionnalités difficiles à obtenir par ailleurs (voir article).

Parmi les fonctionnalités intéressantes, on trouve :

Voici quelques exemples de commandes MBU :

$ mbu show mailbox MBA54:
$ mbu view MBA54:
$ mbu create MBTEST
$ mbu write/format=text MBTEST
$ mbu read/format=text MBTEXT
$ mbu delete MBTEXT

La 1ère commande affiche les caractéristiques de la mailbox MBA54:. La 2ème commande visualise le(s) message(s) dans la mailbox MBA54:. La 3ème commande crée une mailbox dont le nom logique est MBTEST. La 4ème commande écrit un message ascii dans la mailbox MBTEST. La 5ème commande lit le message ascii dans la mailbox MBTEST. La 6ème commande détruit la mailbox MBTEST.

La version de MBU la plus récente est la 1.6 pour AXP (OpenVMS 7.2 minimum) et I64 (OpenVMS 8.2 minimum). Le code source (C + macro32), les binaires et la documentation sont disponibles à encompasserve sous la forme d’une archive ZIP.

:: :: pquota

pquota a été développé par Kari Salminenand.

pquota affiche sous la forme d’un tableau synthétique les ressources consommées par un process telles que le nombre total d’E/S et de fautes de pages, les valeurs courantes des quotas sysgen et process (BYTCNT, BIOCNT…), les valeurs maximales atteintes par ces quotas… Il permet de déterminer aisément quelle ressource a provoqué l’erreur fatale “Exceeded quota”.

L’utilisation en interactif de pquota est très simple; il suffit de fournir le pid du process que l’on désire surveiller :

$ pquota pid

L’affichage du tableau est rafraichi toutes les secondes et un fichier de log est généré toutes les 10 minutes. Ce fichier a pour nom PQUOTA_procnam_pid.LOG (procnam étant le nom du process et pid la valeur de son pid) et il contient les valeurs maximales atteintes par les quotas. Lorsque la valeur maximale d’un quota atteint 90% de sa limite autorisée, celle-ci se met à clignoter.

Il est également possible de faire appel à pquota à partir d’une procédure DCL par la commande :

$ pquota pid X

Dans ce cas, le tableau est affiché en réponse une seule fois.

La version de pquota la plus récente est la 2.0 pour Vax (OpenVMS 6.2 minimum), AXP (OpenVMS 6.2 minimum) et I64 (OpenVMS 7.2 minimum). Le code source (macro32), les binaires et la documentation sont disponibles à fileserv sous la forme d’une archive ZIP.

aleft Dynamiser l'offre logicielle sous OpenVMS